la panne

Construite sans fondations jusqu’au socle, l’écluse de Lavau Pierre-Rouge s’est progressivement dégradée au point de risquer de ne plus pouvoir fonctionner, aussi le syndicat du bassin versant du Brivet (SBVB) a-t-il décidé en octobre 2016 de la laisser ouverte.

armoire_écluse_Lavau

échelle_écluse_Lavau

Alors que cette écluse restait fermée au flot de la marée, elle laisse désormais passer ce flot avec les sédiments qui peu à peu s’accumulent dans le bief situé entre cette écluse et celle de la Taillée, au risque de voir cette dernière dysfonctionner à son tour, et que les sédiments vaseux s’accumulant ne permettent plus de réguler les sorties d’eau nécessaires à cet endroit.

20170408_vase_la_Taillée
l’étier de Lavau vu depuis l’écluse de la Taillée (8 avril 2017)

« Le problème de la panne est assez intéressant à cet égard et mériterait qu’on s’y attarde :  la panne renvoie précisément à la définition que nous avons donnée de l’objet technique puisqu’elle ne peut se comprendre qu’« en acte », comme rupture de ce rapport constitué par l’objet technique entre un dispositif matériel et un usage. Toute panne est donc une épreuve de la solidité de l’assemblage « socio-technique » matérialisé par l’objet technique, la rapidité avec [laquelle] la recherche des causes aboutit à un consensus donnant une mesure de cette solidité “(Akrich, 2010).

La dégradation en cours génère une situation critique qui mobilise les acteurs, leurs ressources, accélère la circulation des êtres humains et non-humains en tant que réseau-acteur, et offre donc une occasion privilégiée de suivre ces mouvements et les différents détours empruntés afin de stabiliser à nouveau les êtres et les choses.

Par ailleurs, l’ouvrage n’est pas cadastré, ni le sol où il est installé, ce qui complique la prise de décision quand à son devenir : doit-on le réparer, et dans ce cas qui prend en charge cette réparation ? Doit-on le démanteler, et dans ce cas quelles seront les conséquences dans la dynamique hydro-sédimentaire du bief et des îles contigües, avec quels impacts pour la circulation et la pâture des troupeaux à l’estive sur ces îles ?

citerne_Lavau_20170526_BD
citerne installée à l’écluse de Lavau pour l’abreuvement du bétail en conséquence de l’ouverture permanente du bief qui restreint les possibilités d’abreuvement du bétail sur le bief désormais trop chargé en sel
bateau_dévaseur_20170526_BD
un bateau dévaseur a été prêté par le syndicat voisin, cependant le test a été rapidement interrompu après que le bateau ai sombré…
dévasage_Taillée_20170526_BD
effets du dévasage réalisé à l’écluse de la Taillée à l’occasion des vives eaux de mai 2017
écluse_Lavau_flotHMVE_20170526_BD
à Lavau, l’expérience de l’ancien éclusier qui abaissait la vanne pour augmenter la pression du flot et faciliter la remise en suspension de la vase a été rappelée à l’éclusier actuel, par un agriculteur, lors d’une réunion de terrain : la voici mise en pratique

bouillon du flot de pleine mer de vives eaux arrivant dans le chenal avec l’abaissement de la vanne de Lavau le 26 mai 2017

Akrich, M. (2010). Comment décrire les objets techniques ? Techniques & Culture. Revue semestrielle d’anthropologie des techniques, (54-55), 205-219.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.